Malgré l’intervention des élus Clamartiens, toujours pas de contre-pouvoir à l’office HLM de Clamart

Lors de la séance du conseil municipal du 26 avril 2006 ont été réélus les représentants de la ville à l’office HLM de Clamart. Les élus d’AC ont rappelé les principes qu’ils défendent : nécessité d’une transparence maximale des décisions grâce à la présence de contre-pouvoirs dans ce type d’instance, pour éviter les « dérives » auxquelles on peut assister dans les attributions des marchés. Pour cela il est nécessaire que l’opposition soit présente dans ces instances. Mais le Maire et la plupart des élus de son équipe ont refusé que Mr Delom (élu UDF) puisse siéger  au conseil d’administration de l’office HLM de la ville. La démocratie ne progresse pas.

La salle polyvalente du stade Hunebelle ne respectera pas l’environnement

Les élus verts sont intervenus pour faire remarquer que le projet de la salle polyvalente ne respectait pas les critères de Haute Qualité Environnementale. Ils ont annoncé qu’ils voteraient contre ce projet. Le Maire a interrompu la séance pour leur remonter les bretelles (vertes). Devant leur entêtement justifié et leur demande de reconsidérer le projet d’ici le prochain conseil, le Maire a été fidèle à ses pratiques habituelles : passage en force. Et son équipe (PC et PS) a été fidèle à ses pratiques habituelles : ne pas contrarier Mr le Maire.

Une phrase ambigüe sur la Bibliothèque de la Joie par les Livres

Les élus d’AC sont intervenus pour faire remarquer qu’une demande de subvention pour les travaux d’étanchéité de la couverture de la Bibliothèque, s’accompagnait d’une phrase ambigüe : « ... il est proposé au conseil municipal de solliciter la subvention... et de s’engager à ce que les travaux ne soient pas commencés avant la notification de la subvention. ». Dans la mesure où des travaux estimés urgents peuvent être démarrés avant la notification des subventions, nous avons demandé la modification de cette phrase. Refusé.

Demande de précisions sur la Police Municipale

Il existe à Clamart une police municipale que le Maire préfère appeler « garde municipale » quand il s’exprime, mais qui est bien une police municipale (voir site de la Mairie). Les élus d’AC ont demandé des précisions sur son rôle. Réponse du Maire : « Uniquement surveillance et contrôle du domaine public. Surtout pas sécurité et biens des personnes qui sont les attributions de la Police Nationale ». Remarque des élus d’AC : « dans le journal et le site de la Mairie on met en avant le travail de cette garde municipale pour surveiller les pavillons contre les cambriolages. Ce n’est pas ce que l’on appelle la sécurité des biens ? ». Réponse ennuyée du Maire...