Zone de Texte:  Bilan des conseils de quartier,

Prochainement Enchartés ! : Enchantés ou Emmurés ?

A l’aube de la naissance d’une charte, il paraît nécessaire de dresser un bilan de l’année écoulée au sein de conseil de quartier.

On recense des aspects positifs : De nombreuses personnes se sont rencontrées, ont mis en commun leurs idées, ont débattu, ont fait preuve d’invention et d’originalité, ont fait des compte-rendus, se sont organisées pour faire des propositions à la mairie, ont utilisé les budgets alloués à rendre moins conventionnelles les réunions et à favoriser les contacts (apéro gare…).

Il est agréable de constater que ces conseils continuent à fonctionner et que l’enthousiasme n’est pas encore retombé.

Pourtant jusqu’ici, les conseils de quartier ont cruellement manqué d’information sur les dossiers majeurs de la ville et ceux qui ont été présentés le furent de manière trop partielle et quelquefois partisane. Les différents services n’ont pas acquis le réflexe de la concertation.

Le service de la communication ne s’est pas suffisamment servi de cet outil pour relayer les diverses manifestations (ex : Journée sans voiture, fête de la musique et des petits pois…) et les réunions de présentation (ex : budget, Plan local d’urbanisme, enquête publique…).

Quel dommage que les nombreuses propositions élaborées avec ferveur par les habitants aient été si peu prises en compte par la mairie !

Il est regrettable de constater que la publicité des dates et des ordres du jour des conseils n’ait pas été suffisante que ce soit par courrier ou par voix d’affichage, il semble même qu’elle se soit réduite, privant ainsi les conseils de quartier de renouveau et de la possibilité de susciter une large mobilisation dans le temps.

Nous espérons que la charte imposera à la mairie de pallier tous ces (ses) manquements. Nous souhaitons que cette charte ne soit pas une table de la loi réductrice pour les conseils de quartier. A cette fin il faut quelle soit amendable et que son but soit de donner des pistes pour optimiser le travail au sein des groupes et  entre les groupes, elle doit être une aide et non un enfermement.