La démocratie locale vue du Conseil de Quartier Centre
Le point de vue de Claude sur le dernier comité de pilotage (17 novembre 2008)

Seize habitants, membres du comité de pilotage étaient présents. L’ordre du jour demandé lors du comité précédent portait sur l’aménagement de la place de la Mairie : état des projets et latitude d’intervention laissée au comité de quartier. On avait donc droit à la présence des élus : I. Rakoff, V. Jérome, MC. Poirier et MM. P. Ramognino, ainsi qu'à celle du responsable du service démocratie locale, R. Lacuisse, du directeur des services techniques, G. Marinolli et du directeur de la voirie et du stationnement, L. Massoutier. Sous leurs coudes, l’état d'avancement des études, c’est à dire le plan de 2003 exhumé tel quel. Il s'agissait en fait d'un des projets présentés en 2003 mais pour lequel aucun consensus véritable n'avait été trouvé (ni cherché) au sein du comité de pilotage, le chantier était alors resté en suspend.

Avant même de présenter ce plan (il y a quand même des nouveaux au comité) la démocratie locale s’illustre : V. Jérome débite à la vitesse grand V « les éléments acquis » sur lesquels il n’est pas question de revenir (vous ne doutez pas qu’il s’agit de l’essentiel). Cela commence bien. Surtout que les plans sont toujours sous les coudes de L. Massoutier et pas sous nos yeux. La salle commence à gronder. On sort donc les plans et l'on constate qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil : la rue du Trosy sera fermée jusqu’à l’école (la circulation automobile sera déviée vers la rue René Samuel et la rue de l'église mise en sens unique), l'esplanade minérale recouvrira la rue du Trosy, la chaussée devant les cafés et le square (la fontaine étant déplacée dans le coin vers l’église). Le développement durable, sur lequel on a fait tant de discours, est mis entre parenthèses, plus de terre, plus de végétation : une esplanade pour les manifestations pas pour les habitants de tous les jours. Oubliant les « éléments acquis », la discussion s'engage et les questions pleuvent, notamment :

  • Sur l’étude d’ensemble des conséquences sur le plan global de circulation en centre ville : elle ne semble pas exister cette étude, le but est de dissuader la circulation automobile, point à la ligne.
  • Sur le "sens" même du centre ville : comme certains élus prennent comme exemple Londres ou Amsterdam peut-être le "sens" de notre centre ville est-il touristique ou financier ?!
  • Sur l’objectif d’une place minérale : seule réponse encore : pour des manifestations.

Après beaucoup d’échanges, et afin de faire de l’aménagement de cette place un exemple de démocratie participative, le comité de pilotage propose une simulation de ces aménagements pendant un à deux mois, précédée et suivie d’un conseil de quartier. Cette idée n’a pas l’air de déplaire aux représentants élus et administratifs de la ville qui vont la soumettre à leur chef. Affaire à suivre...

Prochain conseil du quartier centre : lundi 15 décembre 2008

Une note sur "L'aménagement des places du centre-ville" a été distribuée en séance au comité de pilotage par le service démocratie locale. Elle est disponible ici.

Post-scriptum
On n’a plus entendu parler de la remise à plat de la charte ni de développement durable.
Pour les comptes-rendus officiels, voir le site de la ville de Clamart (ici). Ne pas être trop pressé cependant, le dernier CR date de septembre 2008 et le précédent de juin 2006... Pour l'anecdote, on pourra remarquer dans ces CR que seule la présence des officiels est mentionnée mais pas celle des habitants ni de leur nombre.