La démocratie locale au Quartier Centre (Aménagement des places de la mairie et de l'église, suite et fin ?)
Le point de vue de Claude sur le Comité de Pilotage du Quartier Centre du lundi 2 mars 2009

Titre de l’épisode précédent : Conseil du quartier Centre du 15 décembre 2008.
Episode intermédiaire : Test avec fermeture de la rue du Trosy et de la rue de l’église.

Dernier épisode (?), la décision étant prise cette semaine en bureau municipal.

Si je résume mon sentiment sur cette concertation, c’est qu’il s’est installé un climat productif entre les citoyens et les services techniques de la ville qui étaient concernés. Une très bonne écoute a existé de part et d’autre, donc fructueuse. D’un bout à l’autre de la concertation le personnel communal responsable a joué le jeu très positivement. Chacun a ressenti que sa place et son travail étaient pris en compte et valorisés, comme citoyen d’une part, comme personnel communal d’autre part.

Le projet que le comité de pilotage a demandé aux élus de soutenir, sous un certain nombre de réserves, est la version 2 de « la circulation autour de la fontaine » qu'on peut voir dans la présentation de la mairie lors du conseil de quartier centre du 15 décembre 2008, à savoir :

  • fontaine immuable (heureusement que son déplacement coûte trop cher),
  • une seule voie de circulation routière en sens unique qui traverse la place, de la rue du Trosy à la rue René Samuel en laissant la fontaine sur la gauche,
  • un square d’environ 1200 mètres carrés incluant la fontaine,
  • une esplanade d’environ 2500 mètres carrés devant la mairie incluant la rue du Trosy entre la place et l’école, minéralisée avec quelques parties paysagères cernées de murets pouvant servir de bancs,
  • utilisation maximale des matériaux existants …

J’espère que vous avez tous compris qu’il n’est plus question de faire le tour de la place en voiture, ni en vélo, ni en moto... mais qu’il y aura une belle esplanade bien à niveau pour faire des rassemblements, des manifs avec banderoles etc.

Les réserves émises par le comité de pilotage concernent principalement la diminution des trois-quarts des places de parking (qui seront toutes des arrêts-minute) et l’esplanade jugée encore trop minérale. Le comité n’a certainement pas vu tous les aspects du problème et ne sait pas ce qui sera finalement retenu de cette concertation mais au moins elle a existé. A vrai dire les enjeux n’en étaient pas vitaux. On ne peut dire la même chose pour d’autres aménagements prévus, notamment celui du quartier de la petite Arménie, mais là je change de série (et passe la main à un autre « écrivain public »).

Un conseil : éviter le quartier en juillet-août prochains quand auront lieu les travaux !

L'aménagement des places de la mairie et de l'église est un sujet particulièrement propice à la mise en œuvre d'une démarche de démocratie locale. Une fois de plus, si la concertation a bien eu lieu (et c'est une nouveauté dont il convient de se réjouir), celle-ci a été conduite a minima et les velléités de proposition des citoyens bien encadrées... Parmi les quelques points qui laissent dubitatifs figurent le fait que l'on aboutisse à une place majoritairement minérale (contrairement aux demandes insistantes des groupes de travail) et la question (répétitive maintenant) de l'opportunité de limiter de fait la démarche au conseil de quartier Centre alors que l'aménagement de ces places concerne l'ensemble des habitants...