CENTRE COMMERCIAL  DE LA PLAINE : SUITE, MAIS PAS FIN

Extraits du rapport du commissaire enquêteur (M. Denis Aboab) sur la révision du plan d’occupation des sols concernant la cité de La Plaine (juillet 2003)

« Dans le cadre de l’enquête, les habitants de la cité de la Plaine, et plus généralement les intervenants s’expriment plutôt contre l’implantation d’un espace commercial jugé disproportionné par rapport au besoin local. Ils craignent de plus que l’harmonie de la cité de la Plaine soit rompue. Certains, dont les commerçants, sont favorables au projet ».

« La cité de la Plaine a été construite dans les années cinquante suivant une conception de l’architecte Robert Auzelle. Cette réalisation d’après guerre est considérée comme une réussite : petits bâtiments, espaces verts, commerces, écoles, stades, églises, cimetière. Les habitants ont exprimé leur attachement à la qualité de vie dans leur cité et à son harmonie ». 

« …. Aujourd’hui, malgré cette proximité (la RD 906), la circulation dans la cité est faible et semble n’être le fait que des seuls habitants..... La situation va changer, peu d’éléments sont fournis, peu d’éléments sont connus : la population s’interroge, elle est inquiète ».

……………………………………………………………………………………………………………………

« Une divergence apparaît entre : les commerçants favorables au projet qui espèrent une augmentation de leur clientèle avec l’ouverture sur la RD 906 et la modernisation de leur cadre de travail, et une partie significative des habitants qui préfèrent conserver la tranquillité de leur cité avec des commerces de proximité de taille plus modeste et une fréquentation limitée. » 

Malgré tout cela, le commissaire émet quand-même un avis favorable assorti d’une observation (l’imprécision du projet, la nécessité de lancer les études et de les soumettre à un débat), et d’une suggestion : « que les architectes des constructions futures recherchent une certaine continuité avec l’esprit de l’architecte fondateur Auzelle ».

AC