Diversités culturelles et justice sociale

Pour Alternative Clamartienne, le fait est entendu : les intégrismes de tous ordres sont des fuites en avant face à la misère sociale et culturelle et pour les individus, des sources d'affrontement plus que d'apaisement.

Clamart est une ville à laquelle on renvoie très souvent l'image d'une banlieue bourgeoise. Et le miroir fait tellement plaisir… Dans les faits, il y a bien longtemps que les classes populaires sont marginalisées et laissées pour compte. Si on laisse aux religieux, quels qu'ils soient, la gestion des difficultés sociales, ne nous étonnons pas du résultat ! La République est seule à pouvoir défendre au mieux ses valeurs. Encore faut-il qu'elle s'en donne les moyens. Nous le répétons depuis que nous sommes élus, la première des préoccupations de la municipalité doit être l'amélioration des conditions de vie des habitants du haut de la ville : le centre commercial, les écoles du Plateau, les maisons de quartier, le développement des sports et des loisirs pendant le temps péri-scolaire, l'aide aux transports, aux séjours de vacances, à l'acquisition de qualifications professionnelles … des moyens en équipements mais aussi en présence humaine.

Cela ne signifie pas que l'intégrisme ne cherchera pas à s'installer dans la ville mais il aura certainement plus de mal à trouver un terrain favorable à son expansion. La réduction des différences sociales apaise le sentiment d'injustice, source de bien des amertumes, et favorise la compréhension des diversités culturelles.

Respectons les droits fondamentaux de chacun (logement, revenu minimum, santé, enseignement..). Nous favoriserons ainsi l'équilibre et l'enrichissement social et culturel de notre ville.